PS-0064-110-001.jpg  Maison a Amagansett, Windmill Ln.1, 10:2011

Les nuits de Petra Sedlaczek

Merci à Jean-Sébastien Steh pour son article dans Madame Figaro !

“Le monde qui nous est si familier le jour nous devient étranger la nuit. C’est ce phénomène banal, mais qui ne cesse de nous étonner et qui parfois joue des tour à notre état de conscience, qu’explore la photographe Petra Sedlaczek. Elle arpente la côte de Long Island, de Montauk, si chic, à Coney Island, populaire, mais la nuit est démocratique et efface les distinctions. Petra Sedlaczek dirige les phares de sa voiture sur ces plages, ces lieux abandonnés et nous les fait découvrir différents. Photograhier la nuit, c’est presque se transformer en archéologue. Qui jouait autour de ce filet de volley ball? Qui regardait la mer de cette chaise en bois rouge ? Que sont devenues ces vies ? Ses images évoquent à la fois celles de Robert Adams et deFrederico Fellini. J’imagine qu’au loin, sans que l’on puisse voir d’où viennent ces bruits, on entend de la musique, des voix. Ou au contraire, rien que le bruit de l’océan. C’est la magie des images de Petra, de nous transporter dans un autre monde et de nous laisser imaginer plein de scénario possible en nous faisant frissonner. La peur du noir de notre enfance, mais aussi le délice de la peur quand on sait que l’on est en sécurité.

Petra Sedlaczek. LONG ISLAND. Jusqu’au 23 février. POLKA Galerie. Cour de Venise. 12, rue Saint-Gilles. Paris 03 
Jean-Sébastien Stehli le 18 janvier 2013 à 12h15

Comments are closed.